Recruter un chasseur : une erreur stratégique pour votre entreprise ?

Recruter un chasseur

Vous avez besoin de trouver de nouveaux clients afin de développer votre business ? Pour cela vous vous dites que vous avez besoin d’un commercial capable de partir à la « chasse » ? Si vous préférez le recrutement à l’externalisation, vous trouverez dans cet article ce à quoi il faut vous préparer.

1. Le chasseur talentueux est rare

Trouver un commercial capable de détecter de nouvelles opportunités et de vendre vos produits / services peut relever du challenge.

Les bons profils sont rares car le métier est difficile par nature. Vous devrez donc très certainement passer par un cabinet de recrutement. Cela risque de prendre un peu de temps, alors il faut mieux s’y prendre à l’avance.

Une fois la perle rare dénichée, il vous faudra la former à votre environnement. Autant dire qu’il s’agit d’un investissement sur le long terme. Plusieurs mois seront nécessaires avant que votre chasseur ne devienne véritablement opérationnel.

2. Le chasseur est cher

Si l’on s’en tient à la formule bien connue de tous, « ce qui est rare est cher », l’on comprend rapidement que le recrutement d’un chasseur représente un coût important pour une entreprise.

Voici les principales dépenses à prendre en compte avant de se lancer dans une telle opération :

  • recrutement : pour trouver le bon profil vous devrez être assisté par des professionnels
  • formation : pas de résultats sans que votre chasseur ne maitrise parfaitement vos produits / services et votre tunnel de vente
  • intéressement : afin de motiver votre chasseur vous devrez lui proposer un intéressement, souvent élevé
  • turnover : il vous sera difficile de garder un chasseur, il faudra donc trouver à le remplacer

3. Le chasseur est difficile à fidéliser

Le chasseur est ambitieux, il a le goût du challenge et de la prise de risque. Pour qu’il s’épanouisse vous devez lui fournir ces différents éléments complétés d’une rémunération à sa hauteur et d’un degré important d’autonomie.

Les entreprises connaissent des turnover relativement important avec ce type de profil qui n’est d’ailleurs pas évident à manager.

Les raisons ? A moins d’être fortement intéressé le chasseur ne restera pas très longtemps en place.

Conclusion :

Le recrutement et la fidélisation des chasseurs étant difficiles nous vous conseillons de vous faire accompagner si vous voulez franchir le pas. Le cas échéant, vous pourriez vous tourner vers une solution très efficace : la prospection commerciale en marque blanche.

On en discute ?

Commentaires