Comment capter l’attention avec vos e-mails

Comment capter l'attention avec vos e-mails, comment écrire ses e-mailsLes e-mails sont aujourd’hui pratiquement au cœur de toutes les démarches commerciales, aussi bien B2B que B2C. A un tel point qu’il est maintenant difficile d’imaginer un monde sans e-mails. En 2018,  281 Milliards d’e-mails sont envoyés tous les jours, selon Statista, et ce chiffre risque d’atteindre les 330 en 2022. Cependant seulement la moitié de la population mondiale est connectée à Internet. Ce qui nous fait pas loin de 20 mails par jours par personnes…

Dans cette masse de messages, comment se démarque-t-on ?

1. Segmentation, personae

Dans le cadre d’une séquence d’e-mail B2B ou B2C, il est important de savoir à qui l’on s’adresse. Pour ce faire, procédez à une étude de marché et segmentez vos cibles. Adressez un buyer personae (ou personae si l’objectif n’est pas de vendre). Et déterminez un champs lexical, ainsi que le registre de langue à utiliser. Oui, le registre, car il arrive (même en B2B) que les prospects répondent mieux au tutoiement.

N’oubliez pas de personnaliser les noms et prénoms, ne laissez pas un M. ou Mm. seul.

Ces infos récoltées, on peut passer à l’écriture.

2. Écrire un objet pertinent

Cela paraît évident en 2018, cependant une simple visite sur vôtre boîte mail (que ce soit pro ou perso) vous montre que bon nombre de publicitaires, prospects et clients ont toujours du mal à communiquer via l’objet de leur mail.

Ici il n’y a pas vraiment de secret, écrivez un objet pertinent avec le contenu du message si l’objectif est d’informer.

Par exemple pour un rendez-vous, insérez les informations essentielles dans l’objet comme : date et heure, mais surtout le nom de votre entreprise et l’objectif du RDV.

Par contre, si l’objectif est de vendre un produit en B2C comme B2B, l’objet devient un outil de transmission de valeur ou de promotion. Surtout n’oubliez pas de procéder à des tests A/B pour déterminer la popularité d’un objet. C’est-à-dire le taux d’ouverture de votre séquence.

L’objet a donc pour but de susciter l’intérêt, et de générer son ouverture.

3. Réduire la quantité de messages, et être concis

Il est impératif, et ce pour plusieurs raisons, de réduire votre quantité de mails envoyés au même prospect ou client. Rares sont les personnes qui ont le temps tous les jours de lire l’intégralité des messages qu’ils reçoivent.

Ceci aura deux bénéfices bien distincts :

Dans le cas d’un prospect constamment spammé. Ce dernier n’aura au mieux plus envie de vous répondre, et au pire même plus envie de vous lire. Une réduction de messages augmentera à coup sûr les taux d’ouverture et de réponse.

Le deuxième avantage, plus technique est que vous n’attirerez plus l’attention des robots anti-spam de certaines boîtes mails comme Gmail. Qui utilisent des données statistiques comme le nombre de messages et leur formulation pour faire atterrir certains messages dans la boîte spam.

4. Bien formuler, éviter les fautes

Pas vraiment besoin d’en expliquer la raison. Il est évident que commettre des fautes d’orthographe ou de grammaire fait chuter votre crédibilité. Idem pour la formulation de vos phrases, le lexique utilisé, et le registre.

Soyez concis, synthétiques et clairs, suscitez l’intérêt. Adoptez une approche « Step by Step » qui donnera envie à votre destinataire de lire les éventuels messages suivants.

Bonus : Si vous recevez un message de sites d’e-commerce très connus comme Amazon ou Ebay criblés de fautes, cela peut être de la fraude. Vérifiez l’expéditeur et signalez-le. Des boîtes mails comme Gmail permettent de le faire en un clic. Vous pouvez aussi dénoncer à la CNIL des entreprises ne respectant pas les boutons de désabonnement

5. Test et re-test

Comme vu précédemment, il est impératif de procéder à des tests A/B. C’est à dire, l’envoie de deux versions du même texte, formulés de deux manières différentes ou avec deux objets différents à la même cible. Cela vous informera de vos axes d’amélioration, et vous permettra d’être en constante amélioration. 

Conclusion :

L’e-mail, sous toutes ses formes, est un outil indispensable à l’entreprise en 2018. Se comptant en centaines de milliards d’e-mails envoyés et reçus par jour dans le monde, il faut savoir se démarquer. Cependant ce n’est pas toujours facile et cela peut se révéler assez chronophage.

Que pensez-vous de nos conseils ? Vous voulez en discuter ?

Maintenant que vous savez écrire un parfait premier message, rendez-vous en fin de mois pour le prochain article

Commentaires